top of page
Rechercher

Jouer, tout en acquérant des compétences ? C’est possible avec le Jeu de Rôle Formatif !





Jouer, prendre du plaisir, changer son regard sur soi tout en acquérant des compétences ? C’est possible avec le Jeu de Rôle Formatif !


Nous allons vous parler aujourd’hui d’un outil que nous apprécions particulièrement, à l’Agence Pinacle : le jeu de Rôle Formatif.

Vous en avez déjà sûrement entendu parler ! Que ce soit en entreprise, dans les universités ou les écoles, il s’apparente souvent à du théâtre d’improvisation où les participants jouent un rôle afin de se mettre dans une situation concrète. Souvent, il s’agit d’une situation professionnelle qui reproduit assez fidèlement les rôles et les enjeux des personnages. Un conflit hiérarchique. Un problème de communication au sein de l’équipe.

Dans cet article, nous souhaitons vous présenter une version un peu différente : il s’agit de sa version ludique, qui nous vient des Etats-Unis et qui a connu un véritable développement depuis les années 1970.


Présentation du jeu de rôle formatif


Le jeu de rôle est une simulation, entre plusieurs personnes, d’une histoire, dans laquelle chacun incarne un personnage. C’est une co-construction. Le but est de produire un récit improvisé qui sera ponctué d’objectifs à atteindre. En règle générale, une des personnes est le « maitre du jeu » ou « conteur » et est en charge de guider les joueurs dans l’histoire. Cette personne apporte des éléments narratifs pour faire avancer cette histoire. Elle joue aussi les « personnages non joueurs » (PNJ) rencontrés par les joueurs.


Voici un exemple typique d’une partie de jeu de rôle :

Trois personne sont autour d’une table. Le maître du jeu plante le décor, il dit :

« Vous êtes attablés dans une auberge, dans le royaume de la reine Mira. L’ambiance est festive, l’odeur d’alcool et ainsi que le fumet d’un ragoût bien chaud emplissent l’atmosphère et vos narines. Un serveur, d’un âge incertain, s’approche de vous. Bien habillé, il vous demande « Que puis-je vous servir ? » Que lui répondez-vous ? »

La joueuse, qui incarne une marchande itinérante, prend la parole et déclare :

« je regarde le serveur et jette un œil sur les commandes des autres clients puis je lui dis : « un verre de liqueur de cerise, je vous prie. »

L’autre joueur, qui incarne un magicien, enchaine en disant, :

« Et moi un bol de soupe me suffira. »


Voilà un début de partie de jeu de rôle. Dans la salle de l’auberge, se trouve un seigneur en fuite qui demandera bientôt de l’aide à nos deux amis… mais c’est une autre histoire.


Jouer pour se former, est-ce bien sérieux ? Oui !


A l’Agence Pinacle, nous aimons proposer ce qui nous plaît, ce en quoi nous avons confiance, et nous aimons aussi nous inspirer des recherches scientifiques récentes. En fait, il existe de nombreuses ressources sur le jeu de rôle formatif, qui témoignent de l’utilisation de l’imaginaire comme espace de travail pour des compétences réelles. Nous pourrions en parler pendant des heures… alors nous choisissons de vous présenter un travail qui nous a particulièrement inspirés. Il s’agit de la thèse du chercheur Stéphane Daniau : « Le Jeu de Rôle formatif, un apprentissage expérientiel de l'autoformation », soutenue en 2003.

Stéphane Daniau est aujourd’hui professeur à l’université du Quebec, à Montréal, spécialisé dans les approches novatrices en formation des adultes, les Jeux de rôles et le développement de l'individu.

Sa thèse porte sur une question centrale, aussi novatrice que passionnante : la pratique du Jeu de Rôles Formatif (JdRF) permet-elle d’accéder à plus de maturité ? La réponse… est oui. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez la consulter en ligne à cette adresse.

Ou vous pouvez nous contacter pour nous poser toutes les questions que vous voulez à ce sujet.


Quand et comment utiliser le jeu de rôle formatif ?


À partir de ces travaux, de notre propre expérience et des besoins de nos clients, nous avons mis en place une pratique assez innovante de cet outil puissant.

Voici quelques situations dans lesquelles nous aimons utiliser le jeu de rôle formatif :


- Pour simuler un projet professionnel dans le cadre du bilan de compétences. L’objectif est de nous assurer que le projet correspond aux attentes de la personne que nous accompagnons. À travers la description immersive du « maître du jeu », nous lui permettons de se projeter dans son futur professionnel et nous vérifions si cela lui apporte ce qu’elle recherche.


- Dans le cadre d’une formation. La mise en situation dans un environnement imaginaire avec des joueurs/collaborateurs permet de faire travailler des compétences transversales (ou soft skills), tout à fait réelles telles que l’écoute, le management, l’organisation, la gestion de conflit ou la collaboration. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises prennent au sérieux les compétences développées par des joueurs et vous pouvez écouter ici John Seely Brown expliquer cela avec le jeu World of Warcraft.


- Afin de débloquer des freins liés à un projet professionnel ou personnel, comme par exemple la peur de ne pas savoir négocier, la crainte de pas savoir s’organiser et bien d’autres choses. Nous proposons un scénario fait sur-mesure pour permettre à chaque personne d’expérimenter les actions qu’elle souhaite pratiquer dans cet espace virtuel sans aucune conséquence ni gravité.


A chaque fois, nous accompagnons la mise en situation virtuelle d’une moment de débriefing qui permet de faire le point sur ce qui a fonctionné, là où la personne s’est sentie à l’aise, en confiance, et ce qu’elle pourrait faire pour améliorer ses pratiques. Nous formulons alors des préconisations concrètes.


Le jeu de rôle formatif utilise l’imaginaire pour expérimenter pleinement



A priori, notre approche du jeu de rôle formatif n’est pas si différente du « jeu de rôle d’entreprise ». Et pourtant ! Là où le jeu de rôle d’entreprise repose sur la mise en situation réaliste, le jeu de rôle formatif que nous pratiquons repose sur la traduction d’une situation dans une histoire imaginaire.

Nous travaillons toujours avec un récit qui va projeter les participants dans un univers différent de leur quotidien. Ils auront aussi un objectif qui ne sera pas exactement celui sur lequel ils veulent travailler. Car, aussi étrange que cela puisse paraitre, c’est souvent en sortant la personne de ses habitudes, de la vision personnelle qu’elle a d’une situation, qu’elle peut expérimenter pleinement.

Vous l’avez forcément déjà vécu : quand on essaie d’imaginer une situation de façon réaliste, on la vit comme on pense qu’elle doit être vécue et pas comme nous on la vivrait réellement. On se regarde vivre la situation, on a aussi du mal à lâcher prise. Changer les cadres afin de transporter la personne dans un « inconnu » c’est l’aider à être pleinement elle-même.


Notre conception du jeu de rôle formatif : un récit 100% sur-mesure, construit avec et pour les participants


Une autre spécificité de notre pratique est que nous construisons le récit avec et pour les participants. Nous sommes tous les deux auteurs, nous aimons raconter des histoires et nous savons que les récits que nous vivons nous permettent de nous transformer. Nous utilisons des structures narratives qui fonctionnent : situation initiale, perturbation, péripétie, conclusion.

Pour cela, nous adorons improviser et faire évoluer le scénario en fonction des choix de chaque joueur.


Prenons un exemple : Sophie souhaite se lancer la vente et aimerait travailler sa relation client.

Dans un jeu de rôle d’entreprise, Sophie pourrait jouer une scène dans laquelle elle doit convaincre un potentiel client de s’engager dans une démarche d’achat. La scène commence alors que débute l’échange.

Dans un jeu de rôle de l’Agence Pinacle, nous réalisons un entretien préalable avec Sophie pour voir en détail les points qu’elle souhaite travailler. Nous discutons de ses enjeux et des freins qu’elle a identifiés. Alors, nous construisons une histoire dans laquelle elle pourra expérimenter et apprendre ce qui lui correspond exactement. Puis nous jouons avec elle ce récit pendant 1h30 environ avant de débriefer.

L’histoire pourrait être, par exemple : Sophie incarne une marchande de miroirs dans un monde fantastique. Elle doit convaincre la Cour du roi d’investir dans sa marchandise. Elle devra gagner sa confiance, savoir être à son écoute et mettre en avant ses produits. Au cours du jeu de rôle, elle recevra l’aide d’un vendeur de rue, malin et attentif, qui lui prodiguera de précieux conseils adaptés à son jeu. Et surtout, elle expérimentera, de façon décomplexée, son rapport à cette activité dans un espace fictionnel. Cela lui permettra de se détacher des représentations et croyances limitantes qui y sont habituellement associés pour se découvrir une aisance et des talents dont elle ignorait l’existence ! Celui permettra aussi de prendre des reculs sur ses ressentis par rapport à ces compétences.


En conclusion, voici les raisons pour lesquelles nous adorons utiliser le jeu de rôle formatif :

- Les possibilités sont infinies ! Nous pouvons agir sans être limités par une carte, par des accessoires, par un lieu spécifique. En tant qu’outil imaginaire et oral, le jeu de rôle peut se pratiquer dans n’importe quel espace. Il n’y a pas besoin de la moindre chose, hormis l’envie de construire ensemble une portion de vie.

- Il est un partage vivant. Cela rejoint le premier point. Il permet de vivre des aventures collectives, de partager des émotions, des expériences. Donc des souvenirs. C’est un merveilleux outil pour expérimenter, se connaitre, comprendre les personnes et le monde qui nous entourent. Il nous offre la possibilité de vivre plusieurs vies en une ! Et en même temps, il enrichit notre réel.

- Il nous permet, à l’Agence Pinacle, de mettre en œuvre ce qui nous passionne : un espace fictionnel avec des émotions véritables, de l’improvisation et du jeu, tout en étant attentifs aux enjeux spécifiques de chaque personne pour l’accompagner dans sa montée en compétences et la construction de son parcours professionnel. Quitte à vous accompagner pour vous épanouir votre vie professionnelle, autant le faire de la façon qui nous plaît le plus !


Vous voulez en savoir plus sur notre façon de faire vivre le jeu de rôle ?

Découvrez « The Roleplayers , la série » dans laquelle Alban Ritzenthaler, co-fondateur de l’Agence Pinacle, comédien et conteur, participe en tant que maître du jeu :






0 commentaire

댓글


bottom of page